Procédure

Nous travaillons selon une méthode très particulière. Pour vous fournir des traductions d’une excellente qualité, le bureau de traduction Noorderlicht confie chacun de ses textes à deux personnes: d’abord à un traducteur dont la langue maternelle correspond à celle de la langue source. Celui-ci rédige une première version qui est ensuite confiée à une personne dont la langue maternelle correspond à la langue cible, dans laquelle le texte doit être traduit. Les deux traducteurs se concertent pour les corrections et les modifications à apporter au texte.

Beaucoup de bureaux de traduction affirment très fièrement que tous les documents sont traduits ‘exclusivement par des personnes de langue maternelle dans la langue cible’. Nous choisissons une étape intermédiaire car seule une personne travaillant à partir de sa langue maternelle est à même de saisir toutes les subtilités de sa langue et de les interpréter. De cette manière, nous respectons au mieux toutes les nuances et la signification du texte (son aspect sémantique).

Voici une illustration de notre méthode de travail:

Un contrat néerlandais doit être par exemple traduit en français. Le texte du contrat est d’abord traduit par un traducteur juridique néerlandais ayant étudié le français. Ce traducteur se doit avant tout de respecter la sémantique du texte. Cette traduction est ensuite corrigée par un Français ou une Française, ayant un diplôme d’études supérieures (BTS ou universitaire) de son pays. Ce deuxième traducteur contrôle minutieusement l’orthographe, la grammaire et le style, étant pour nous des aspects linguistiques au moins aussi importants que la sémantique.

Cet ordre peut également être inter-changé; dans ce cas un premier traducteur traduit le texte dans sa langue maternelle, puis un second traducteur, dont la langue maternelle est la langue source, compare les deux versions (langue source et langue cible) et contrôle de cette manière la sémantique. De cette manière, la sémantique, l’orthographe, la grammaire et le style sont également contrôlés; le texte rédigé dans la langue cible est alors bien traduit, agréable à lire et ne comporte pas de fautes.

En cas de doute sur des traductions ou des textes spécifiques, nous pouvons faire, en plus de recherches approfondies, appel à une tierce personne: un spécialiste sur le sujet concerné. Nous n’hésitons pas à consulter directement des personnes exerçant une activité en rapport avec le sujet. Nous consultons, par exemple, un dermatologue si le texte porte sur les maladies de la peau ou encore un garagiste si le sujet à traiter concerne des pièces de voiture.

mensen